La vie rêvée de Walter Mitty, de Ben Stiller

La vie rêvée de Walter Mitty, de Ben Stiller

Loin de son image de grand farceur s’établissant à tour de rôles et avec popularité dans de nombreuses comédies à succès (Mary à tout prix, Mon beau-père et moi, Zoolander, Tonnerre sous les tropiques…), Ben Stiller cache définitivement bien son jeu.

pub-haut

Avec cette 5ème réalisation l’acteur s’offre une sortie révérencieuse de la cour des clowns et ravive avec une classe naturelle chacun de nos sens en ce début d’année. Venu au départ pour un simple casting, Ben Stiller est reparti avec le projet Walter Mitty sous le bras, proposant aux producteurs une relecture originale de l’oeuvre de 1947 (La vie secrète de Walter Mitty) signée Norman Z. McLeod.

Véritable tremplin initiatique, La vie rêvée de Walter Mitty décoince pour mieux vaguer, entre rêvasseries renversantes et réalité craintive, Ben Stiller met les voiles avec la juste dose d’humour et d’audace. Ensoleillant son ordinaire pour mieux le supporter, Ben Stiller accompagne fidèlement et jusqu’à l’accomplissement son personnage en crise, une prise de conscience à l’allure aussi poétique qu’époustouflante.

tumblr_inline_mypuroqmqu1rtunwc

Seules les barrières que l’on porte à notre vue empêchent la probable réalisation de rêves, et l’introverti Walter Mitty (interprété par Ben Stiller) n’a de cesse de s’engluer. Coincé dans un imaginaire débordant sans jamais passer à l’acte, ce grand timide gravite autour du monde en oubliant d’en faire partie. Fourmi invisible, docile et travailleuse au sein du pôle photo de Life magazine, un journal au bord de la faillite, ce dernier va finalement offrir à Walter son plus grand challenge et la rencontre d’une vie.

Ben Stiller s’amuse avec talent à désosser la morosité d’un quotidien et ingère au mieux les possibilités pour l’embellir. Un rappel à l’ordre réussi, pop et grandiose, une leçon de bravoure universelle visant à ne jamais s’oublier. Rassembleur, La vie rêvée de Walter Mitty éblouit son auditoire et jouit d’une beauté étourdissante, exposée sans pudeur, s’ajoutant à une BO idéale. Ben Stiller formule alors avec une tendresse et une splendeur décomplexée son ultime déclaration d’amour. Une poétique sortie du cocon, fondatrice et attachante, une fable moderne inspirée et résolument inspirante.

La note de CinemasLeClub.fr :

pub-haut

Et vous, vous comptez aller le voir ? Donnez votre avis sur CinemasLeClub.fr.

  • Post category:Non classé