Planète des Singes : L'Affrontement

Planète des Singes : L'Affrontement

Trois ans après Les Origines, La Planète des Singes revient dans nos salles avec L’Affrontement. Dans la fiction, dix années se sont écoulées depuis la révolte menée par le chimpanzé César et les humains sont désormais une espèce en voie d’extinction.

pub-haut

La Planète des Singes : Les Origines racontait comment César, un jeune chimpanzé génétiquement évolué, prenait conscience de sa condition de cobaye avant de se révolter et libérer ses congénères, prisonniers des laboratoires et des cirques. Aujourd’hui reclus dans une forêt de l’autre côté du pont de San Francisco, César et ses confrères ont rebâti une vie loin de la civilisation humaine qu’ils méprisent. Des humains qui ont brusquement été décimés au cours des dix dernières années par la grippe simienne. Pourtant, il reste une poignée de survivants qui vit enfermée dans un fort, craignant les attaques de singes. Bientôt à court de provisions, un groupe d’humains tente de s’aventurer sur le territoire des primates…

À regarder : Planète des Singes : 3 courts-métrages prequels à l’Affrontement

Seulement présent pour une scène flashback, James Franco ne fait pas partie des survivants et laisse sa place à Gary Oldman, Jason Clarke (Des hommes sans loi, Zero Dark Thirty), Keri Russell (Felicity, Mission Impossible 3) et Kirk Acevedo (Oz, Fringe). Mais ces derniers font presque figuration à côté des singes, à qui Andy Serkis (aussi interprète de Gollum) ou Toby Kebell (Black Mirror 1×03, Prince of Persia) donnent majestueusement vie et parole grâce aux technologies de motion capture.

Choix logique mais risqué, La Planète des Singes : l’Affrontement est un film qui adopte le point de vue des primates. On passe alors une majeure partie du temps parmi eux, à observer les décisions, actions et réactions menées par un charismatique César (Andy Serkis). Dans ce volet, la Terre est véritablement devenue la planète des singes et si l’oeuvre a déjà été revisitée plusieurs fois à l’écran, l’Affrontement offre un spectacle jamais vu avec des singes émouvants et bluffants de réalisme.

pub-haut

Après un reboot raté de Tim Burton en 2001, La Planète des Singes : Les Origines avait créé la surprise en grimpant à la tête du box office, rapportant presque 470 millions de dollars à travers le monde. L’Affrontement poursuit dans cette voie et confirme alors qu’il n’est pas qu’un blockbuster dopé aux effets spéciaux. Les affrontements sont évidemment au rendez-vous, avec une tension omniprésente et des rebondissements dignes des meilleurs thrillers politiques. Vivement la suite !

  • Post category:Non classé