Avis de Mistral

Avis de Mistral

Avis de Mistral est une agréable surprise. Joyeux, sensible, quelque peu cliché mais toutefois agréable, le film a le mérite de nous faire partir en vacances avant l’heure.

pub-haut

Après son film La Rafle construit sur une atmosphère de douleur et d’enfermement, la réalisatrice Rose Bosch change radicalement de registre et nous offre une histoire tournée dans les paysages de Provence, véritable hymne à la nature, aux grands espaces et, de fait, à la liberté.

Essuyant des débuts difficiles et ayant du mal à se départir des clichés déjà vus et revus sur le choc des générations, Avis de Mistral s’améliore pourtant peu à peu en offrant une approche touchante des relations familiales et des connexions entre passé et présent. Tout ceci prend place dans le quotidien d’un petit village du Sud dépeint de manière très fidèle.

3

Léa, Adrien (plus connu sous le nom d’Hugo-tout-seul) et Théo sont obligés de partir en vacances chez un grand-père (papi Jean Reno) qu’ils n’ont jamais connu. Se retrouvant face à un homme dur, enfermé dans ses convictions, ils vont pourtant apprendre à se connaître et, par là même occasion, évoluer.

pub-haut

L’histoire reste gentillette et ne révolutionne pas grand chose. On rit parfois, on sourit, on pleure même un peu… Un agréable moment en somme mais n’est-ce pas simplement ce que l’on demande à ce genre de film ? Avis de Mistral reste sympathique et grandement servi par le juste jeu d’un Jean Reno qu’on a plaisir à voir dans un registre plus léger. Fi du commissaire de police invincible, longue vie au papi grincheux qui nous inspire l’envie de prévoir nos futures vacances !

  • Post category:Non classé